Lymphome non hodgkinien : phase 1b - évaluation d’un traitement avec l’anticorps bispécifique glofitamab

Objectifs de l'essai

Cette étude concerne des patients adultes qui sont atteints d’un lymphome non hodgkinien considéré comme étant en rechute ou réfractaire après au moins un traitement par immunochimiothérapie ou des patients atteints d’un lymphome diffus à grandes cellules B contre lequel ils n’ont encore pas reçu de traitement.

L’étude vise à déterminer la dose optimale d’un nouveau médicament, appelé glofitamab, et à en évaluer la tolérance, la pharmacocinétique et l’efficacité, en association avec une immunochimiothérapie.

Les traitements évalués

Glofitamab est un anticorps bispécifique. Il s’agit d’un nouveau type de molécule faisant partie des immunothérapies. Les anticorps bispécifiques sont conçus pour avoir une double action : cibler un récepteur des cellules cancéreuses d’une part, attirer et activer des cellules immunitaires contre ces mêmes cellules cancéreuses d’autre part.

Les médicaments associés à glofitamab sont rituximab ou obinutuzumab plus le protocole de chimiothérapie CHOP.

Rituximab (MabThera®) et obinutuzumab (Gazyvaro®) sont des anticorps monoclonaux qui ciblent l’antigène CD20 présent à la surface des lymphocytes B, en particulier ceux qui sont responsables des lymphomes. Ils font partie du traitement standard de différents types de lymphome. Ils sont souvent associés au protocole de chimiothérapie CHOP. Ce type d’association est appelé une immunochimiothérapie.

Le protocole CHOP associe trois médicaments de chimiothérapie (cyclophosphamide, doxorubicine, vincristine) et un corticoïde (prednisone).

Glofitamab, obinutuzumab, cyclophosphamide, doxorubicine et vincristine sont administrés par voie intraveineuse. Prednisone est administré par voie orale.

Le déroulement de l’essai

Dans cette étude, tous les patients reçoivent glofitamab associé à une immunochimiothérapie par rituximab + CHOP. Lors du premier cycle de traitement, l’immunothérapie associe obinutuzumab + CHOP pour une partie des patients.

Cette étude se déroule en 2 étapes :

  • La 1re étape concerne uniquement des patients atteints de lymphome folliculaire en rechute ou réfractaire. Cette étape vise à déterminer la dose optimale de glofitamab. Les premiers patients reçoivent une faible dose de glofitamab. Si elle est bien tolérée, les patients suivants reçoivent une dose un peu plus élevée de glofitamab. Le processus se poursuit ainsi jusqu’à ce que la dose maximale tolérée soit déterminée. Cette dose est ensuite utilisée lors de la 2e étape.
  • Lors de la 2e étape, le traitement dépend du type de lymphome des patients : 
    • Les patients avec un lymphome non hodgkinien en rechute ou réfractaire reçoivent glofitamab associé à obinutuzumab + CHOP le 1er cycle, puis glofitamab associé à rituximab + CHOP les 5 cycles suivants. 
    • Les patients avec un lymphome diffus à grandes cellules B reçoivent glofitamab associé à obinutuzumab ou rituximab + CHOP le 1er cycle, puis glofitamab associé à rituximab + CHOP les 5 cycles suivants.

Chaque cycle dure 21 jours. Le traitement est prévu sur 6 cycles.

L’étude est réalisée en ouvert ; les participants et les médecins savent quel traitement est administré.

Les conditions pour participer

Seules certaines personnes sont susceptibles de suivre cet essai clinique. L’équipe en charge de l’essai clinique est à même de voir si vous pouvez suivre l’essai.

Votre participation est possible si :

  • Vous avez au moins 18 ans si votre lymphome non hodgkinien est considéré comme en rechute ou réfractaire ou plus de 60 ans si vous avez un lymphome diffus à grandes cellules B.
  • Si votre lymphome non hodgkinien est considéré comme en rechute ou réfractaire, vous avez déjà reçu au moins un traitement au préalable.
  • Si vous êtes atteint d’un lymphome diffus à grandes cellules, vous n’avez encore reçu aucun traitement.
  • Vous acceptez d’avoir une biopsie avant d’entrer dans l’étude.
  • Vous n’êtes pas infecté par le VIH, le virus de l’hépatite B et/ou le virus de l’hépatite C.

En plus de ces critères, votre médecin doit prendre en compte d’autres critères que lui seul peut valider.

Votre participation n'est pas possible si :

  • Votre lymphome touche votre système nerveux central.
  • Vous présentez une infection active qui nécessite un traitement antibiotique par voie intraveineuse.
  • Vous avez une tuberculose active ou latente.
  • Vous avez une autre maladie susceptible de rendre le traitement de l’étude moins sûr pour vous, en particulier une maladie auto-immune, un diabète, une pathologie cardiaque et/ou des troubles pulmonaires.
  • Vous avez un autre cancer pouvant compromettre votre participation à l’étude.
  • Vous avez eu par le passé une greffe d’organe ou une greffe allogénique (avec donneur) de cellules souches hématopoïétiques.
  • Vous avez eu une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques au cours des 100 derniers jours.
  • Vous avez reçu un traitement par cellules CAR T au cours des 30 derniers jours.
  • Vous avez reçu un traitement avec un autre anticorps monoclonal, une radiothérapie, une chimiothérapie ou un médicament expérimental au cours des 4 dernières semaines.
  • Vous avez des antécédents de leuco-encéphalopathie multifocale progressive.
  • Vous avez eu une intervention chirurgicale importante au cours des 28 derniers jours ou vous devez avoir une telle intervention pendant la durée de l’étude.
  • Vous avez reçu un vaccin vivant atténué au cours des 4 dernières semaines.
  • Vous êtes une femme enceinte ou allaitante.

En plus de ces critères, votre médecin doit prendre en compte d’autres critères que lui seul peut valider.

Les centres investigateurs en France

CHRU de Lille - Hôpital Claude Huriez

Promoteur :

Hoffmann-La Roche

Infos supplémentaires

https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03467373
Date de révision du contenu: 2020-06-30 08:42:08
Si vous pensez pouvoir participer à cet essai clinique et voudriez avoir plus d’information, merci de compléter notre formulaire de contact. Vous pouvez également imprimer cette fiche et la montrer à votre équipe médicale qui vous conseillera sur l’opportunité de participer.
Avec le soutien institutionnel de :