Lymphome non hodgkinien à cellules B : étude de phase 1/2 - évaluation du mosunetuzumab associé à une chimiothérapie

Objectifs de l'essai

Cette étude concerne des patients adultes qui sont atteints d’un lymphome non hodgkinien à cellules B en rechute ou réfractaire, ou d’un lymphome diffus à grandes cellules B contre lequel ils n’ont pas encore reçu de traitement.

L’étude vise à déterminer la dose optimale, puis à évaluer l’efficacité et la sécurité d’un traitement par mosunétuzumab, un anticorps bispécifique, associé avec différents protocoles de chimiothérapie ou d’immunochimiothérapie.

Les traitements évalués

Le mosunétuzumab est un anticorps monoclonal bispécifique. Il cible 2 récepteurs : d’une part, le CD20 présent à la surface des cellules B tumorales, d’autre part, le CD3, présent sur les cellules immunitaires appelées lymphocytes T. Il présente ainsi une action directe sur les cellules tumorales tout en activant les lymphocytes T pour qu’ils agissent contre ces mêmes cellules.

Dans cette étude, le mosunétuzumab est associé soit à la chimiothérapie standard CHOP (4 médicaments), soit à une immunochimiothérapie CHP-Pola, qui combine 3 médicaments de chimiothérapie et le polatuzumab vedotin, un anticorps immunoconjugué. Ce dernier associe un anticorps qui cible spécifiquement un récepteur présent à la surface des lymphocytes B, et une molécule de chimiothérapie, la monométhyl auristatine E.

À l’exception d’un médicament des protocoles CHOP et CHP (la Prednisone) qui est pris par voie orale, tous les médicaments évalués dans cette étude sont administrés par voie intraveineuse au cours de perfusions.

Le déroulement de l’essai

Cette étude se déroule en deux phases.

La phase 1 concerne des patients atteints d’un lymphome non hodgkinien à cellules B en rechute ou réfractaire après au moins un traitement préalable. Cette phase vise à déterminer la dose optimale du mosunétuzumab. Les patients sont répartis en 2 groupes :

  • Dans le 1er groupe, les patients reçoivent le mosunétuzumab associé au protocole CHOP ;
  • Dans le 2e groupe, les patients reçoivent le mosunétuzumab associé à l’immunochimiothérapie CHP-Pola. 

La phase 2 de l’étude concerne des patients atteints d’un lymphome diffus à grandes cellules B qui n’ont pas encore reçus de traitement. Elle a pour objectif d’évaluer l’efficacité et la sécurité du mosunétuzumab associé soit au protocole CHOP, soit à l’immunochimiothérapie CHP-Pola, en comparaison avec l’immunochimiothérapie standard R-CHOP (qui associe le rituximab et CHOP). Les patients sont répartis en 4 groupes :

  • Dans le 1er groupe, les patients reçoivent le mosunétuzumab (à la dose identifiée lors de la phase 1) associé au protocole CHOP ;
  • Dans le 2e groupe, les patients reçoivent le mosunétuzumab (à la dose identifiée lors de la phase 1) associé à l’immunochimiothérapie CHP-Pola ;
  • Dans le 3e groupe, les patients reçoivent l’immunochimiothérapie standard R-CHOP ;
  • Dans le 4e groupe, les patients reçoivent le mosunétuzumab (à une dose différente que dans le 1er groupe) associé au protocole CHOP.

Les traitements sont administrés au cours de cycles de 21 jours.

Il est prévu un suivi de 2 ans et demi.

L’étude est réalisée en ouvert ; les participants et les médecins savent quel traitement est administré.

Les conditions pour participer

Seules certaines personnes sont susceptibles de suivre cet essai clinique. L’équipe en charge de l’essai clinique est à même de voir si vous pouvez suivre l’essai.

Votre participation est possible si :

  • Vous êtes âgé d’au moins 18 ans.
  • Vous êtes atteint d’un lymphome non hodgkinien à cellules B en rechute ou réfractaire après avoir reçu au moins un traitement préalable (phase 1 de l’étude).
  • Vous être atteint d’un lymphome diffus à grandes cellules B encore jamais traité (phase 2 de l’étude).

En plus de ces critères, votre médecin doit prendre en compte d’autres critères que lui seul peut valider.

Votre participation n'est pas possible si :

  • Vous avez déjà reçu un traitement par mosunétuzumab.
  • Vous avez été traité par le passé par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques.
  • Vous avez eu une greffe d’organe.Vous avez présenté par le passé une leucoencéphalite multifocale progressive.
  • Vous présentez une infection par le virus Epstein-Barr, le VIH, le virus de l’hépatite B ou C.
  • Vous avez des antécédents d’une maladie auto-immune.
  • Votre lymphome touche votre système nerveux central.
  • Vous avez des antécédents présents ou passés de maladie du système nerveux central telle qu’un accident vasculaire cérébral, une épilepsie, une vascularite du SNC ou une maladie neurodégénérative.
  • Vous êtes atteint d’une maladie du foie.
  • Vous avez eu une intervention chirurgicale importante au cours des 4 dernières semaines.

Pour la phase 1 de l’étude

  • Vous avez reçu un traitement par chimiothérapie, immunothérapie et thérapie biologique au cours des 4 dernières semaines.
  • Vous avez reçu un traitement par radiothérapie au cours des 2 dernières semaines.
  • Vous avez reçu un traitement par doxorubicine (ou équivalent) à une dose supérieure à 250 mg/m2.

Pour la phase 2 de l’étude

  • Votre lymphome diffus est un lymphome qui s’est transformé.
  • Vous avez déjà reçu un traitement contre votre lymphome. 

En plus de ces critères, votre médecin doit prendre en compte d’autres critères que lui seul peut valider.

Les centres investigateurs en France

Hôpital Henri Mondor
Centre Léon Bérard
Hôpital Saint-Louis
Centre Henri Becquerel
Institut Gustave Roussy

Promoteur :

Roche

Infos supplémentaires

https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03677141
Date de révision du contenu: 2021-03-31 14:19:54
Si vous pensez pouvoir participer à cet essai clinique et voudriez avoir plus d’information, merci de compléter notre formulaire de contact. Vous pouvez également imprimer cette fiche et la montrer à votre équipe médicale qui vous conseillera sur l’opportunité de participer.
Avec le soutien institutionnel de :