Essai de phase Ib SELINDA - Lysarc

Objectifs de l'essai

Cette étude a pour objectif de déterminer la dose recommandée du selinexor, dose qui sera ensuite utilisée pour des essais ultérieurs.

ALERTE : RISQUE DE MALADIE VEINO-OCCLUSIVE HÉPATIQUE

Plusieurs cas de maladies veino-occlusives du foie ont été rapportés chez des patients inclus dans des études du LYSARC.

Cette complication survient dans les quelques semaines suivant la réalisation d’une autogreffe de cellules souches périphériques.

Elle se manifeste par des anomalies clinico-biologiques (prise de poids, diminution de l’efficacité des transfusions de plaquettes, augmentation de la bilirubine conjuguée, dégradation des fonctions hépatiques…). Ce tableau peut parfois être grave, nécessitant une prise en charge en unité de soins intensifs.

Dès leur connaissance, ces éléments ont été rapportés à l’ANSM (Agence Nationale de sécurité du Médicament et des produits de santé).

En accord avec les autorités de santé, les inclusions de deux études (BIBLOS, SELINDA) ont été suspendues et une recommandation a été faite pour les patients inclus dans l’étude LYMA101. Une analyse des cas rapportés est en cours afin de déterminer les facteurs de risque de cette complication.

Les traitements évalués

Le selinexor est un médicament qui agit en bloquant l’action d’une protéine appelée XPO1. Cette protéine est présente en quantité importante dans les cellules cancéreuses. XPO1 bloque dans ces cellules d’autres protéines « anti-cancer » qui contribuent à stopper la croissance tumorale. En bloquant XPO1, le selinexor est susceptible de permettre aux protéines « anti-cancer » d’agir efficacement et donc de ralentir l’évolution de la maladie.

Dans cette étude, le selinexor est associé à un protocole d’immunochimiothérapie. Il s’agit soit du protocole R-DHAOx, soit du protocole R-GDP. Le premier associe le rituximab (MabThera®) à 3 médicaments de chimiothérapie, le second combine le rituximab à 3 autres médicaments de chimiothérapie. Le choix du protocole d’immunochimiothérapie est décidé par chaque médecin investigateur pour chaque patient.

Le selinexor est un médicament oral. Les médicaments des protocoles d’immunochimiothérapie sont administrés par voie intraveineuse au cours de perfusions.

Le déroulement de l’essai

L’étude est une escalade de dose. Les participants sont progressivement inclus dans des groupes de 6 patients. Le 1er groupe reçoit une dose de selinexor. Si celle-ci s’avère sûre, les patients du 2e groupe reçoivent une dose plus élevée. La procédure est poursuivie jusqu’à atteindre la dose maximale tolérée.

Lorsque la dose recommandée est déterminée, d’autres patients sont inclus qui reçoivent cette dose.

Chaque participant reçoit un total de 3 cycles de 21 jours du traitement associant selinexor et immunochimiothérapie.

Cette étude est menée en ouvert ; les participants et les médecins savent quel traitement est administré.

Les conditions pour participer

Seules certaines personnes sont susceptibles de suivre cet essai clinique. L’équipe en charge de l’essai clinique est à même de voir si vous pouvez suivre l’essai.

Votre participation est possible si :

  • Vous êtes âgé de 18 à 70 ans.
  • Vous avez un lymphome non hodgkinien à grandes cellules B qui est en rechute ou résistant, après un ou deux traitements préalables.
  • Vous acceptez de prendre une contraception efficace jusqu’à 6 mois après la fin du traitement de l’étude.

En plus de ces critères, votre médecin doit prendre en compte d’autres critères que lui seul peut valider.

Votre participation n'est pas possible si :

  • Vous avez déjà pris du selinexor.
  • Votre lymphome touche votre cerveau ou vos méninges.
  • Vous êtes séropositif pour le VIH.
  • Vous avez une hépatite B ou hépatite C active.
  • Vous avez une infection en cours qui nécessite la prise d’un traitement antibiotique par voie intraveineuse.
  • Vous avez une atteinte des nerfs des bras et des jambes.
  • Vous avez eu un autre cancer qui est en rémission depuis moins de 3 ans.
  • Vous avez reçu un traitement anti-cancéreux au cours des 28 derniers jours.
  • Si vous êtes une femme, vous êtes enceinte ou vous allaitez.

En plus de ces critères, votre médecin doit prendre en compte d’autres critères que lui seul peut valider.

Les centres investigateurs en France

CHU de Dijon - Hôpital le Bocage
CHRU de Lille - Hôpital Claude Huriez
CHU de Montpellier - Hôpital Saint Eloi
CHU de Nancy - Hôpital de Brabois
Paris - Hôpital Cochin
Paris - Hôpital Saint-Louis
CHU de Bordeaux - Hôpital Haut-Lévêque
Centre Henri Becquerel

Infos supplémentaires

https://clinicaltrials.gov/show/NCT02741388
Date de révision du contenu: 2018-11-18 18:49:16
Si vous pensez pouvoir participer à cet essai clinique et voudriez avoir plus d’information, merci de compléter notre formulaire de contact. Vous pouvez également imprimer cette fiche et la montrer à votre équipe médicale qui vous conseillera sur l’opportunité de participer.
Avec le soutien institutionnel de :