Essai de phase I/II OAsIs – CHU de Nantes

Objectifs de l'essai

Cette étude concerne des patients atteints d’un lymphome à cellules du manteau qui est en rechute ou réfractaire après au moins un traitement préalable. Elle a deux objectifs :

  • Evaluer la tolérance de l’association de l’obinutuzumab et de l’ibrutinib ;
  • Déterminer la meilleure dose du vénétoclax associé à l’obinutuzumab et à l’ibrutinib.

Chacun de ces deux objectifs correspond à une étape dans la réalisation de l’étude.

Les traitements évalués

L’obinutuzumab (Gazyvaro®) est un anticorps monoclonal qui cible l’antigène CD20 présent à la surface des lymphocytes B, en particulier ceux qui sont responsables des lymphomes. Il dispose actuellement d’une autorisation de mise sur le marché pour le traitement du lymphome folliculaire en rechute ou réfractaire.

L’ibrutinib (Imbruvica®) est un médicament de thérapie ciblée. Il bloque une protéine qui favorise la croissance et la prolifération des cellules cancéreuses. Ce faisant, il participe à l’élimination de ces cellules. L’ibrutinib est actuellement commercialisé pour le traitement du lymphome non hodgkinien à cellules du manteau en rechute ou réfractaire chez l’adulte.

Le vénétoclax (Venclyxto®) est un médicament qui inhibe une protéine, appelée BCL-2, qui est surexprimée par les cellules anormales du lymphome du manteau et qui empêche celles-ci de mourir. Le vénétoclax dispose actuellement d’une autorisation de mise sur le marché pour le traitement de la leucémie lymphoïde chronique.

L’ibrutinib et le vénétoclax sont des médicaments oraux. L’obinutuzumab est administré par voie intraveineuse au cours de perfusions.

Le déroulement de l’essai

Les patients participant à l’étape 1 de cette étude reçoivent un traitement associant l’ibrutinib et l’obinutuzumab au cours de cycles de 28 jours. Lors du 1er cycle, ils reçoivent une perfusion d’obinutuzumab les 2 premiers jours, puis les 8e et 15e jours. A partir du 2e jour, ils prennent par voie orale l’ibrutinib tous les jours. Au cours des cycles 2 à 6, l’ibrutinib est poursuivi avec une prise chaque jour, et une perfusion d’obitutuzumab au 1er jour. A partir des cycles 7, l’ibrutinib est toujours poursuivi avec une prise par jour, la perfusion d’obinutuzumab étant administrée au 1er jour d’un cycle sur deux.

Pour les patients participant à l’étape 2 de l’étude, le traitement par ibrutinib et obinutuzumab est le même que lors de l’étape 1. Les patients prennent en plus le vénétoclax tous les jours, avec des doses croissantes lors des premiers cycles.

L’étude est réalisée en ouvert ; les participants et les médecins savent quel traitement est administré.

Les conditions pour participer

Seules certaines personnes sont susceptibles de suivre cet essai clinique. L’équipe en charge de l’essai clinique est à même de voir si vous pouvez suivre l’essai.

Votre participation est possible si :

  • Vous êtes âgé d’au moins 18 ans.
  • Vous êtes atteint d’un lymphome à cellules du manteau qui a rechuté ou qui est réfractaire après au moins un traitement.
  • Votre lymphome à cellules du manteau est de stade II à IV et un traitement vous est nécessaire.
  • Vous êtes séronégatif pour le VIH et les virus des hépatites B et C.
  • Vous acceptez d’utiliser une méthode de contraception efficace jusqu’à 18 mois après la fin du traitement de l’étude pour les femmes et jusqu’à 6 mois après la fin du traitement de l’étude pour les hommes.
  • Si vous êtes une femme, vous n’êtes pas enceinte ou vous n’allaitez pas.

En plus de ces critères, votre médecin doit prendre en compte d’autres critères que lui seul peut valider.

Votre participation n'est pas possible si :

  • Vous avez une maladie cardiovasculaire sévère.
  • Vous avez subi une intervention chirurgicale au cours des 4 dernières semaines.
  • Votre lymphome touche votre système nerveux central.
  • Vous avez eu une attaque cérébrale ou une hémorragie intracrânienne au cours des 6 derniers mois.
  • Vous avez besoin de recevoir un traitement qui peut interagir avec l’ibrutinib (inhibiteur puissant du CYP3A4/5).
  • Vous avez besoin de recevoir un traitement anticoagulant.
  • Le fonctionnement de votre foie ou de votre rein est altéré.
  • Vous avez été vacciné avec un vaccin vivant atténué au cours des 6 derniers mois.
  • Vous avez une infection par le VIH ou une hépatite B ou C active, ou encore une infection non contrôlée qui nécessite l’administration d’antibiotiques par voie intraveineuse.
  • Vous avez eu un autre cancer que le lymphome, à l'exception d’un carcinome de la peau basocellulaire ou épidermoïde, ou d’un carcinome in situ du col de l'utérus. Pour les autres cancers, il est possible de participer à l’étude si vous êtes en rémission depuis au moins 5 ans.
  • Vous avez reçu un autre traitement anticancéreux expérimental au cours des derniers 28 jours.

En plus de ces critères, votre médecin doit prendre en compte d’autres critères que lui seul peut valider.

Les centres investigateurs en France

CHU de Dijon - Hôpital le Bocage
CHRU de Lille - Hôpital Claude Huriez
CHU de Montpellier - Hôpital Saint Eloi
CHU de Nantes - Hôpital Hôtel Dieu
Paris - Hôpital Saint Antoine
CHU de Bordeaux - Hôpital Haut-Lévêque

Infos supplémentaires

https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02558816
Date de révision du contenu: 2018-08-07 16:42:45
Si vous pensez pouvoir participer à cet essai clinique et voudriez avoir plus d’information, merci de compléter notre formulaire de contact. Vous pouvez également imprimer cette fiche et la montrer à votre équipe médicale qui vous conseillera sur l’opportunité de participer.
Avec le soutien institutionnel de :